LAISSEZ MOI VOUS RACONTER UNE PETITE HISTOIRE…

LAISSEZ MOI VOUS RACONTER UNE PETITE HISTOIRE…

Il était une fois Jaques, un homme qui comme Monsieur tout le monde, travaillait et gagnait de l’argent. Cet homme prenait soin de sa famille du mieux qu’il pouvait, avec ses possibilités. A sa femme et ses deux enfants il offrait tout au long de l’année des sorties, des activités et une fois par an de vraies petites vacances. Mais une chose lui tenait à cœur par-dessus tout... offrir à sa petite famille de la nourriture de qualité car il était persuadé que la santé à long terme en dépendait et il aimait donc acheter le plus possible bio et local. En allant au supermarché il devait quand même calculer son budget car il ne pouvait pas acheter toujours ce qu’il voulait, mais de l’autre côté c’était difficile de dire non à ses enfants qui réclamaient leurs gâteaux préfères ou à sa femme qui voulait un pain plus élaboré avec des farines différentes et de qualité plutôt que la baguette classique…enfin vous l’aurez compris…il fallait faire des concessions.

Un autre beau jour, c’était un samedi en fin d’après-midi et toute la famille était de sortie pour une belle promenade en ville. Ils passèrent devant un primeur et vidèrent deux cagettes par terre mal rangées encore bien remplies de fruits et légumes qui n’étaient certes pas très attirants, mais encore tout à fait consommables. Et ils se demandèrent si c’était normal qu’elles soient dehors là mises comme ça ! Alors Jaques décida de rentrer dans le magasin pour dire au patron « je crois que vous avez oublié les deux cagettes dehors car elles sont encore remplies de fruits et légumes » et le monsieur lui répondit « merci, mais vous inquiétez pas on les a jetés ces cagettes car nous ne pouvons plus les vendre à cause des fruits et légumes que comme vous l’aurez constaté ils ne sont plus très frais ». Et voilà que Jacques sorti du magasin, répéta la réponse à sa famille qui en demeura étonnée, mais ils partirent sans dire un mot. Cette histoire Jaques ne l’aura pas oublié pour autant. Quand il se retrouva dans son lit le soir au moment du coucher, dans sa tête les images de ces deux cagettes défilaient sans arrêt. Il ressentait plusieurs émotions à la fois qui se mêlaient entre elles…d’abord le mal-être vis-à-vis des gens qui n’ont pas de quoi s’alimenter au quotidien, mais aussi de la compréhension pour se maraîcher qui était « obligé » de jeter ses produits qui n’étaient plus suffisamment frais pour une partie de sa clientèle qui aime les voir toujours impeccables. Il pensait au monde qui est si riche et qui va tellement vite avec ses modes au point de permettre à certains de jeter des produits. Quel gâchis pensait-il car de plus il commençait à comprendre que du gaspillage il y en avait de partout et pas seulement dans le domaine de l’alimentation ! Ses pensées allaient tout de suite à ses enfants. Comme tout parent, il avait envie de leurs laisser un environnement sain pour un bel avenir, mais il ne savait pas comment s’y prendre.

Les jours passèrent jusqu’au jour où il tomba sur un traiteur qui affichait un logo sur sa porte et qui l’interpella. Intrigué, Jaques en demanda davantage et le monsieur lui expliqua que c’était une belle initiative avec un principe simple et solidaire pour réduire le gaspillage ! « Bingo » il se dit dans sa tête « j’ai trouvé la solution pour apporter ma contribution ! » Il alla sans tarder sur le site ECOSLOWASTING pour voir comment ça fonctionnait, il s’inscrit et commença à commander des produits. Tout ce qu’il trouva proposé par les commerçants était proche de la péremption ou il s’agissait des stocks restants ou invendus. Sa première commande fut un panier repas chez le petit restaurant turque du coin, le jour d’après il acheta un lot de viennoiseries et pain chez le boulanger, puis encore une cagette de 5kg de fruits et légumes. Il était heureux et fier ; il continuait ainsi à commander car il y avait aussi pleins d’autres possibilité pour réduire le gâchis. Il y avait des fleuristes qu’y participaient au projet, des magasins high-tech, de décorations, des hôtels, etc. ! En adhérant à cette démarche il avait enfin compris qu’il pouvait agir. Il pouvait faire des économies pour son foyer, réduire le gaspillage et préserver l’environnement. Il en parla à son entourage : à sa famille, à ses collègues du boulot, à ses amis, à la maîtresse de ses enfants, à ses voisins, à d’autres magasins, etc., qu’à leur tour utilisèrent le concept et c’est là que les choses commencèrent à bouger vers un monde meilleur, plus soucieux de l’environnement et des autres car rien ne résiste à ceux qui agissent en équipe !

Tous les commentaires

Laisser une réponse